«Avez-vous déjà vu un Juif ?»

Depuis deux ans, le projet Likrat existe également en Suisse romande, où il a été diffusé avec succès. Les jeunes juifs rapprochent les élèves du judaïsme et aident à briser les inhibitions. Fin avril, 100 autres élèves ont participé à une réunion de Likrat à la synagogue Beth Yaacov à Genève.

Certains enseignants de la région genevoise (Genève, Nyon, et France Voisine) ont inclus des visites régulières à des sites religieux tels que des églises, des mosquées et des synagogues dans leur programme d'enseignement pour les élèves. Ils souhaiteraient élargir la connaissance de la religion dans la vie quotidienne et promouvoir la compréhension interculturelle et interreligieuse. Au cours de ces visites, la CIG promeut le projet Likrat. La réunion a fait bonne impression. Un enseignant rapporte que les rencontres des élèves avec les jeunes likratinos et likratinas sont très intensives et laissent des impressions qu'un manuel scolaire peut difficilement transmettre.

Fin avril, 100 élèves de l'Ecole Corbet de Haute-Savoie, âgés de 13 ans, ont visité la synagogue Beth Yaacov à Genève. Ils ont été accueillis par le Grand Rabbin Izhak Dayan de la CIG. Trois likratinos les attendaient et ont immédiatement demandé : avez-vous déjà vu un Juif ? Et à quoi ressemble un Juif ? Une fois que l'intérêt des jeunes élèves est éveillé, les questions ont fusées : Combien de fois doit-on prier par jour ? Est-ce que la circoncision est obligatoire ? Pourquoi les hommes doivent mettre une kippa et pas les femmes ? Il n’existe pas qu’une réponse, mais plusieurs: un juif peut porter une kippa, un manteau noir, un chapeau noir pour les juifs orthodoxes. Mais il y a aussi des juifs qui ne portent que la Kippa ou ceux qui ne porte pas d'objets rituels religieux sur eux. Donc on ne peut jamais savoir qui est Juif ou non !

La participation intensive des élèves indique que le programme Likrat a l'oreille ouverte. En conclusion, le professeur principal a souligné que, dans le passé, il n'a pas été facile de motiver les élèves à visiter des synagogues, des mosquées ou des églises. Après la dernière rencontre avec les jeunes de Likrat, les élèves étaient enchantés des nouvelles connaissances apprises lors de leur visite. Ils ont en parlé à la prochaine volée de leur école. Au point ou la nouvelle volée attendait avec impatience leur visite.

De telles réunions en Suisse romande ont lieu au moins une fois par mois. Avec une trentaine de rencontres à ce jour, plus de 1500 étudiants ont participé depuis 2016.

Social